Mon chien aboie trop, que faire ?

Vous adorez votre compagnon à quatre pattes. Il fait partie de la famille et ne vous sentez pas ridicule de le penser et de le dire haut et fort !

Mais voilà, il aboie tout le temps et cela gâche votre belle complicité. Au-delà du fait que cela soit devenu pénible à supporter, vous vous inquiétez sérieusement car votre voisinage commence à se plaindre de votre chien qui aboie en permanence.

La situation devient tendue et vous vous demandez comment faire arrêter un chien qui aboie pour un rien. Ne vous inquiétez pas, il y a moyen d’y remédier. Il faudra seulement être extrêmement ferme avec votre chien lorsque vous aurez identifié pourquoi il aboie. Car c’est en connaissant la cause que vous saurez adopter la bonne attitude pour corriger son comportement. Cela prendra un peu de temps mais c’est faisable.

Vous êtes prêt ? Concentrez-vous et suivez le guide, on va vous aider à remédier à la situation avant qu’il ne soit trop tard.

Identifier pourquoi mon chien aboie et agir en conséquence selon la cause

Comment empêcher un chien d’aboyer ? La première chose à faire est de chercher à comprendre pourquoi votre chien aboie souvent.

Si vous êtes très vigilent, que vous redoublez d’attention en observant votre chien, vous découvrirez qu’il aboie dans certaines circonstances. C’est là-dessus qu’il vous faut agir.

Sachez que le chien utilise l’aboiement comme moyen de communication, en plus de ses postures corporelles. En contractant ses cordes vocales, il émet son fameux aboiement.
Vous comprenez donc que le chien qui aboie essaie donc intentionnellement de faire passer un message à son entourage proche. Cela peut être d’autres chiens, un chat qui passe, vous son maître, vos voisins… Même si certaines races sont réputées pour donner des chiens qui aboient plus que d’autres, il est possible d’intervenir sur l’aboiement du chien par des règles simples d’éducation.

Le chien qui aboie pour alerter

Le chien utilise l’aboiement pour avertir de la présence d’intrus ou de proies. C’est d’ailleurs la tâche d’un chien de garde que de prévenir ses maîtres quand quelqu’un approche de trop près ou pénètre dans la propriété. L’intrus peut être un être humain mais aussi un animal errant.

Le chien va aboyer aussi pour signaler une proie. C’est le rôle du chien de chasse.
Dans la situation du chien de garde, c’est une bonne chose que le chien joue son rôle de défenseur du territoire, mais ce qui devient rapidement pénible, c’est quand votre chien aboie parce que des enfants jouent dans le lotissement, parce que le facteur est garé au loin ou parce que quelqu’un passe devant votre portillon.

Savez-vous pourquoi votre chien aboie ? Ses sens sont décuplés par rapport à l’humain. Il entend une portière qui claque au loin. Il assimile alors ce bruit à l’approche d’un danger potentiel et d’un intrus qui risque d’envahir son/votre territoire.

Dans ce cas, votre objectif est d’apprendre à votre chien à se taire lorsqu’il a identifié que le bruit qu’il a entendu ne constitue pas une intrusion (c’est le cas des enfants qui jouent dans le lotissement).

Il va falloir le dresser à se taire à la demande. Pour ce faire, montrez-lui une friandise lorsqu’il se met à aboyer et dites-lui fermement « Tais-toi ». Ne lui donnez pas la friandise tant qu’il n’a pas cessé d’aboyer. Une fois qu’il a cessé, dites-lui « Assis, Tranquille ». Dès qu’il obéit, donnez-lui sa récompense. Il va ainsi assimiler le fait d’avoir obéi à l’obtention d’une récompense. Puis, peu à peu et de temps en temps, prononcez-le « Tais toi » quand il aboie mais sans récompense cette fois. Au bout de quelques temps, il y a de fortes chances qu’il acceptera de se taire sans promesse de récompense.

Cependant, n’oubliez jamais de féliciter votre chien et de le câliner pour lui faire part de votre satisfaction. C’est très important.

Les aboiements destinés à attirer l’attention

Votre chien fait partie de votre vie, mais vous faites partie aussi de la sienne. Ne sous estimez pas la place que vous tenez dans sa vie de chien. Un chien qui aboie est très souvent un animal qui cherche à attirer l’attention de son maître.

Il sait que, bien souvent s’il aboie pour obtenir de vous une gourmandise, de jouer ou de sortir, vous allez vous exécuter et répondre à sa demande. Et c’est bien là qu’il vous faut agir. Dorénavant, quand vous avez identifié que votre chien aboie pour avoir quelque chose en contrepartie, pour « réclamer » dirons-nous, surtout jouez l’indifférence. C’est comme pour le caprice d’un jeune enfant, il ne faut pas céder à un chien qui aboie pour vous amener à lui donner ce qu’il veut. Remédiez à ce souci peut être long car il est possible que vous ou un propriétaire précédent ayez toujours cédé à ses aboiements. Tenez le coup et continuez à vaquer à vos occupations tandis qu’il aboie. Rappelez-vous, c’est VOUS le maître, pas lui. Il vous doit obéissance et ce n’est pas ne pas l’aimer que de le dresser à cesser ses aboiements intempestifs pour réclamer.

Quand vous constaterez que votre chien cesse d’aboyer pour réclamer et qu’il se tait devant votre indifférence, n’oubliez surtout pas de le récompenser par une caresse, de lui donner une friandise (mais pas tout le temps, attention à son régime alimentaire) et surtout de le féliciter verbalement par une petite phrase toujours du style « c’est très bien !». Votre compagnon à quatre pattes va assimiler le fait de cesser d’aboyer à l’obtention d’une récompense, d’une caresse chaleureuse et surtout de la reconnaissance de son maître. Ne lui donnez pas toujours la friandise de manière qu’il ne se taise pas juste pour une friandise. Ne la donnez pas non plus tout de suite, attendez quelques petites minutes pour lui apprendre la patience. Le but est d’enseigner l’obéissance à son animal de compagnie et à lui rappeler deux règles : vous êtes le maître et tout comportement réglo de sa part entraînera toujours une attitude bienveillante et aimante de votre part.

Dernière chose, si votre chien aboie pour jouer avec vous. Apprenez-lui à aller chercher sa balle, son bâton quand il veut jouer et à le déposer en silence à vos pieds. A chaque fois qu’il le fait, félicitez-le par une caresse et toujours les mêmes mots « c’est très bien ! ». Voyant que vous êtes content et que vous acceptez de jouer avec lui sans qu’il jappe, il adoptera ce comportement, toujours plus agréable que l’aboiement de chien, pas vrai ?

L’aboiement de chien lié à la peur de l’abandon

Savez-vous que votre chien a une peur farouche que vous le laissiez ? Vous jouez le rôle de la mère adoptive / du père adoptif, vous êtes sa famille. Aussi, comment empêcher un chien d’aboyer quand c’est sa façon à lui de vous dire qu’il vous aime et qu’il a besoin de vous ?

Quand vous quittez le domicile et que vous le laissez seul, il croit que vous l’abandonnez. Il est stressé, anxieux. Votre chien comprend quand vous allez partir et cela le perturbe. Il vous suit partout pour tenter de vous convaincre de l’emmener mais il voit que vous partez. Sa réaction va être d’abîmer les objets à la maison, de gratter les murs, les portes et d’endommager votre intérieur, d’hurler à la mort. C’est cette peur d’être abandonné qui le conduit à ce comportement, ce n’est pas parce qu’il est foncièrement « mauvais ».

Alors, avant que la situation ne devienne ingérable, il vous faut agir. Apprenez-lui à rester seul un petit moment avec une astuce toute simple. Vous lui donnez un os à mordiller qu’il affectionne particulièrement, quelque chose qu’il mâchouillera avec plaisir quelques minutes en oubliant que vous êtes parti. Puis revenez au bout d’une demi-heure et ramassez doucement son os à mâcher en le félicitant avec toujours la même phrase « c’est très bien ! ». Puis recommencez quelques heures plus tard l’opération. Le chien va comprendre que vous partez, certes, mais que vous pensez à lui avec quelque chose qu’il aime, et SURTOUT, que vous revenez toujours. C’est ça qui est important ! Petit à petit, il comprendra que son maître se contente uniquement de s’absenter sans pour autant vouloir l’abandonner. Il faut faire cet exercice plusieurs fois par semaine, en vous absentant toujours 10 minutes de plus, pour arriver au bout d’un mois à 2 heures d’absence, puis au bout de 2 mois maximum à 4 heures d’absence. La période de dressage peut paraître longue mais elle fonctionne.

Votre chien va ainsi apprendre à rester seul à la maison, à comprendre que vous allez toujours revenir.

L’aboiement chien causé par l’ennui

Un petit chien qui aboie, surtout en appartement, le fait souvent par ennui et manque d’activité physique. Mais l’aboiement de chien par ennui touche toutes les races de chien et toutes les tailles.

Il y a des chiens qui détestent l’ennui et voudraient toujours être actifs, courir, jouer dehors. Seulement voilà, certaines circonstances font que vous ne pouvez pas être toujours avec lui pour jouer, marcher ou courir. C’est pour cela que posséder un chien est toujours mieux quand on vit en maison avec un petit terrain car le chien peut ainsi vaquer à son rythme dehors quand vous êtes occupé. Il n’est pas enfermé à tourner en rond dans l’appartement et à attendre que vous le sortiez.

Notez toujours que les chiens et surtout les gros chiens ont besoin d’activité physique. Ça tombe plutôt bien car nous, les humains, en avons besoin aussi !

Alors prenez l’habitude de sortir marcher ou courir avec votre chien. Emmenez sa balle, ou jouez avec un bâton dans les bois, dans les prés, dans un parc si vous êtes en ville. Ce sont des moments magiques qui viendront à bout de toute l’énergie que votre chien a en lui et qu’il a besoin de dépenser. Profitez de ces moments et quand vous rentrez à la maison, il sera fatigué (vous aussi !) et de lui-même se couchera dans un coin et s’endormira, apaisé. Essayez d’instaurer une certaine régularité dans ces sorties avec votre chien pour qu’il soit rassuré sur le fait que ces moments existent et se répètent régulièrement sans qu’il ait besoin de les réclamer. Un chien a besoin de se défouler et a aussi besoin de moments complices avec vous.

Si malgré tous vos efforts de dressage, vous ne parvenez pas à venir à bout des aboiements intempestifs de votre chien, nous vous conseillons de consulter un spécialiste canin. Ne prenez pas le premier charlatan qui s’autoproclame comportementaliste canin et demandez une recommandation à votre vétérinaire.

Mais par pitié, ne décidez pas de vous séparer de votre chien parce qu’il aboie. Il y a des solutions qui fonctionnent, et votre chien n’est pas un objet dont on se sépare à la moindre complication. Il vous aime et souffrirait beaucoup d’être abandonné dans une SPA ou confié à une autre famille même aimante. Votre chien est attaché à vous. Ne l’oubliez jamais !

Votre chien a mauvaise haleine ? Découvrez notre guide dédié à ce sujet.

Tags: