Mauvaise haleine chez le chien : que faire ?

Quand, entre le maître et son chien, le moment câlin doit se faire en apnée… Quand la tendre léchouille du matin nous fait lever les cheveux sur la tête… C’est qu’il est grand temps d’agir ! Car la mauvaise haleine du chien n’est pas seulement un désagrément ou une nuisance. C’est avant tout un symptôme. Mais de quoi ? Et comment y remédier ? Focus sur un problème bien connu de tous ceux que l’amour des chiens rend aveugles mais qui gardent tout de même leur odorat !

Pourquoi mon chien a mauvaise haleine ?

L’halitose du chien… Un nom scientifique presque élégant pour une chose qui l’est beaucoup moins ! La mauvaise haleine de nos amis canins peut se révéler, il est vrai, très incommodante. Cette manifestation physiologique doit vous alerter car elle est toujours le signe d’un déséquilibre ou d’une affection dont votre animal souffre.

Si votre chien a mauvaise haleine, le premier des suspects est le tartre. Terrain de jeu favori des bactéries, le tartre se concentre en plaque dentaire, se glisse sous les gencives et risque de déchausser à terme la dentition. Entre autres, le tartre contribue à la fameuse halitose.

Cependant la mauvaise haleine peut être due à des désordres plus importants et ne doit jamais être considérée comme un problème secondaire. Infections dentaires, abcès buccaux, troubles digestifs, diabète, insuffisance rénale voire même cancer : toutes ces affections de gravités diverses peuvent être à l’origine de ce problème. Dès que la mauvaise haleine persiste pendant plusieurs jours, il est fortement conseillé de consulter votre vétérinaire.

Comment traiter la mauvaise haleine du chien ?

Si le premier des suspects est le tartre, la première solution est de s’en débarrasser. Sur ce sujet soyons clairs ! Brosser les dents de votre chien n’aura aucun effet durable au-delà de la demi-journée… Sinon le bénéfice d’un moment de complicité entre vous, il n’y en a pas d’autres. Il vaut mieux préférer les lamelles, les os en cuir voire naturels ou même les biscuits à mâcher. Ceux-ci sont beaucoup plus efficaces que le brossage des dents pour réduire la plaque dentaire de votre toutou.

Il existe aussi des compléments alimentaires qui permettent de détruire le tartre responsable des mauvaises odeurs buccales. Si ceux-ci sont plébiscités par leurs utilisateurs, la solution la plus définitive reste le détartrage chez le vétérinaire. C’est malheureusement aussi la solution plus chère. Il vaut donc mieux s’assurer que le tartre est bien la cause du problème.

Car en réalité, la mauvaise haleine et le tartre ont très souvent la même origine : l’alimentation du chien ! En effet, plus la nourriture de votre chien s’éloigne de son régime naturel, plus cela va modifier son équilibre biologique aussi bien au niveau buccal qu’intestinal. Production de gaz, fermentations, changement de ph salivaire : tous ces phénomènes finissent par produire la mauvaise haleine, tout autant que la plaque dentaire qui aggrave encore l’émission des mauvaises odeurs. Un cercle vicieux qu’il faut rompre ! Comment ? Avec une alimentation la plus carnée possible. Évitez donc tant que faire se peut l’alimentation industrielle. Et veillez à la bonne proportion de produits carnés dans les croquettes que vous choisissez.

Toutefois, si la mauvaise haleine de votre chien devait persister après ces changements d’habitudes alimentaires, la consultation du vétérinaire demeure inévitable.

Tags: