Carte mère : Comparatif et avis pour choisir le meilleur

Pièce maîtresse du PC, la carte mère est l’organe essentiel qui relie entre eux tous les composants de votre ordinateur. En clair, si le processeur était le cerveau de votre machine, la carte mère serait son système nerveux ! C’est donc un élément essentiel de votre configuration et, que vous soyez vidéaste émérite ou gamer endiablé, vous avez tout intérêt à vous poser cette question : est-ce que mon pc a la carte mère qu’il lui faut ?

Carte mère PC : comment ça marche ?

Disque dur, carte graphique, ports USB… Savez-vous que tout ce petit monde est géré par la carte mère de votre PC ? Celle-ci centralise l’ensemble des données transmises par ces éléments et les traite grâce au processeur qu’elle accueille également (tout comme la mémoire RAM). On comprend mieux pourquoi le choix d’une bonne carte mère est capital !

D’elle dépendra la stabilité de votre configuration et l’évolutivité de votre machine.
Au moment de l’assemblage des ordinateurs, la carte mère est d’ailleurs le premier élément monté. Puis les autres composants sont tous reliés à elle, soit par câble soit par intégration directe comme c’est le cas pour le microprocesseur. Celui-ci est connecté à la carte grâce à l’emplacement prévu à cet effet : « le socket ». Toutes les cartes-mères sont aujourd’hui munies de ce support pour microprocesseur. L’avantage ? Vous pouvez remplacer le « cerveau » de votre PC intégré dans la carte mère par un nouveau, plus adapté à vos besoins réels. Et ce tout en maîtrisant votre budget.

Carte mère Gaming ou config’ de salon ?

En réalité, le choix de votre carte mère doit dépendre de l’utilisation que vous faites de votre PC. Vous êtes plutôt gamer ? Misez sur la performance de la RAM et du processeur. De plus, entre la vitesse d’évolution des machines et des jeux : faites le pari de l’évolutivité en optant pour un modèle de carte mère avec un chipset récent.

Le chipset est la partie de la carte maîtresse qui contrôle la plupart des ressources et, notamment la mémoire vive et la mémoire cache. Pour un usage multimédia, il vaudra mieux vous concentrer sur les sorties proposées par votre future carte mère, tant au niveau audio que vidéo.

Tenez compte aussi de la taille de votre carte mère. En effet, celle-ci aura une incidence sur la taille de votre tour. Si vous voulez faire du gaming, votre unité centrale sera probablement plus imposante. Vous pourrez dès lors vous permettre l’achat d’une carte mère pc gamer qui l’est tout autant. A contrario, si votre but est de partager de bonnes séances ciné entre potes dans le salon, il vaudra mieux jouer la carte de la discrétion avec un format micro ATX et une carte adaptée à cet effet.
Sachez en tout cas, qu’au rayon des cartes mères, la taille n’est pas proportionnelle à la performance. Le format ATX (305×244 mm) correspond aux tours standards et démontre de bonnes performances en termes d’évacuation de chaleur et de facilité de branchement des périphériques.

Il existe des déclinaisons micro ATX (244×244 mm), mini ATX (284×208 mm) ou Flex-ATX (229×191 mm) mieux adaptées aux petits boîtiers et aux mini-PC. Sans parler du format mini-ITX (170x170mm) !

Carte mère Asus ou carte mère MSI ?

Le marché des cartes mères est florissant. Il suffit d’un petit tour sur Amazon pour s’en convaincre. Si le choix ne manque pas, il n’en est que plus complexe. C’est d’abord une question de budget ! Pour un usage exclusivement bureautique, vous pouvez faire votre shopping parmi les produits d’entrée de gamme. A l’inverse, pour un usage gaming, il faudra investir une certaine somme, les modèles « gaming extrême » comme les cartes-mères X99 atteignant plusieurs centaines d’euros.

Quel que soit votre besoin, certains noms de fabricants s’imposent comme des garanties de sérieux et de stabilité du système. Du côté de MSI, spécialiste du gaming, ASUS, Gigabytes ou encore Asrock, soyez rassuré de faire le bon choix.

Envie d’approfondir le sujet ? Lisez nos conseils pour bien choisir son ordinateur de bureau.

Qu’est-ce que le socket ?

Si vous avez décidé d’acheter une carte mère pour PC gamer, vous devez connaître le socket. Il s’agit du support qui permet de positionner le processeur. Plusieurs générations sont possibles, mais soyez attentif à ce critère, car la compatibilité peut être remise en question par rapport à votre matériel. Nous vous conseillons de regarder dans un premier le socket (1151 ou AM4) de votre carte mère avant d’acheter un processeur.

Quel est le prix d’une carte mère ?

Le marché est très vaste et c’est aussi le cas pour les prix. L’entrée de gamme est toujours très abordable, vous pourrez trouver des pièces à moins de 100 euros, mais les compétences ne seront pas forcément au rendez-vous.

  • La Gigabyte B360 HD3 est facturée moins de 80 euros et elle vous propose 6 ports USB.
  • La Z370 Aorus Ultra Gaming est facturée moins de 150 euros, elle sera parfaite pour les jeux vidéo.
  • La Gigabyte Z370 Aorus Gaming 7 est proposé à plus de 150 euros et elle représente le haut de gamme.

Il faut bien sûr connaître ses besoins pour choisir sa carte mère et des guides sur Internet devraient vous aider.

Faut-il acheter dans un magasin physique ?

Il est possible d’apprendre grâce à Internet comment choisir sa carte mère, mais les conseils d’un spécialiste seront forcément indispensables. Vous avez deux options, la première est simple puisque vous pouvez vous rendre dans un établissement spécialisé dans le monde de l’informatique, un conseiller aura l’occasion de vous montrer une gamme complète et il pourra vous guider en fonction de votre profil. Certaines plateformes sur Internet vous proposent le même service, mais il faut impérativement converser avec un professionnel pour qu’il puisse vous proposer quelques produits sur mesure.

Attention à votre profil

Pour savoir quelle carte mère choisir, il faut impérativement connaître votre profil puisque l’achat ne sera pas le même pour la bureautique et le gaming. Ce dernier demande forcément le haut de gamme puisque les ressources en termes de graphismes sont très élevées, ce qui n’est pas le cas pour du traitement de texte par exemple.

Comment choisir le bon socket ?

À l’heure actuelle, il existe deux fabricants de processeur sur le marché : Intel et AMD. Ils se livrent chaque année une guerre fratricide pour proposer la meilleure puce du marché. Dans le domaine de l’informatique, on appelle ça des fondeurs. Évidemment chaque fabricant à sa propre norme. Si vous avez un processeur AMD, vous ne pouvez pas l’installer sur une carte mère prévue pour les puces Intel, et inversement. Pour complexifier encore un peu plus la chose, AMD utilise 2 types de sockets différents. Quant à Intel, il n’y a véritablement qu’un seul socket qui nous intéresse pour un pc. C’est le 1150 pour les puces Haswell.

Un autre paramètre est à prendre en compte. Il s’agit de la compatibilité future de votre carte mère. Vous pouvez avoir envie dans le futur de changer de processeur, sans devoir à nouveau tout changer, même si c’est impossible de prédire l’avenir. Toutefois, on peut en regardant les évolutions passées, en tirer quelques conclusions pour l’avenir. AMD a tendance à changer de socket tous les deux ans et essaye de garder la compatibilité avec les dernières puces sorties, ce qui est plutôt une bonne nouvelle. Chez Intel par contre, c’est plus aléatoire. Certains sockets ont durée de deux ans, quand d’autres ont totalement disparu, presque aussi vite qu’ils sont apparus. À vous de voir si vous comptez changer de processeur souvent ou pas.

Comment choisir le processeur pour sa futur carte mère ?

Le processeur qui est aussi appelé CPU (Central Processing Unit), est le cerveau de votre ordinateur. C’est lui qui va traiter les informations et donner les ordres aux autres éléments de votre ordinateur, comme notamment la carte graphique ou la mémoire Ram. Lorsqu’on y regarde de plus près, un processeur est un circuit électronique cadencé au rythme d’une horloge interne. Il est exprimé en Hertz. Ainsi un processeur de 100 MHz envoie 100 000 000 impulsions électriques à chaque seconde. On parle alors de battement et par extension, on parle de cœur. Ainsi si vous voyez dual-coeur, cela signifie que votre processeur est composé de deux unités de calcul. Attention, même si de plus en plus de logiciels sont capables d’utiliser et de travailler avec des processeurs multi-coeur, ce n’est pas forcément le cas tout le temps. Vérifiez donc si votre système exploitation et vos logiciels sont bien compatibles, sans quoi vous aurez acheté un processeur multicœur pour rien ou presque. Vous devriez maintenant comprendre un peu mieux les informations indiquées, et évidemment le choisir plus sereinement.

Combien de mémoire RAM peut-on ajouter sur sa carte mère ?

Avant de voir et de savoir combien de mémoire Ram on peut ajouter à votre ordinateur, il est je pense important de bien définir à quoi sert la mémoire Ram sur un ordinateur. La mémoire Ram (Random Access Memory) est la mémoire que peut utiliser l’ordinateur pour enregistrer des informations pendant l’exécution d’un logiciel. Certains logiciels en sont très friands (les logiciels de montages et de retouche photos par exemple).

Vous pouvez avoir 2 ou 4 emplacements sur votre carte mère. Il se peut qu’ils soient occupés ou pas. Mais avant de chercher à savoir s’ils sont libres, voyons d’abord quelle est la capacité maximum que peut recevoir votre ordinateur. Sous Windows, il existe deux types de système d’exploitation, à savoir le 32 ou 64 bits.

  • Pour 32 bits, vous pouvez avoir maximum 4 Gb de Ram
  • Pour 64 bits, vous pouvez monter jusqu’a 128 Gb de Ram

Si vous avez un ordinateur récent, il y a de grandes chances que vous ayez un système d’exploitation en 64 bits. De toute façon et quoi qu’il arrive, si vous changez votre carte mère, vous devrez réinstaller Windows dessus. Enfin sachez que la mémoire Ram fonctionne par paire. Si l’une de vos deux barrettes a rendu l’âme et il vous faudra absolument changer les 2. Vous n’aurez pas le choix. Attention, assurez-vous que la fréquence de l’horloge est la même. Si vous n’en avez aucune idée et que les dernières lignes sont tout simplement incompréhensibles pour vous, tout n’est pas perdu. Le mieux est de vous rendre sur le site d’un fabricant, comme Curial ou MrMemory, qui seront capables de scanner votre ordinateur. Cela vous permettra de connaître la mémoire Ram que vous pouvez utiliser et installer sur votre ordinateur. Si vous n’avez pas installé votre carte mère, c’est encore plus simple. Il vous suffit de regarder sur la notice de celle-ci.

Quel disque dur installer pour sa future carte mère ?

Il y a encore quelques années en arrière, la seule chose qu’on devait choisir, c’était la capacité de son disque dur. Pour les plus pointilleux d’entre nous, on regardait en plus, la vitesse d’écriture. On avait juste le choix entre 5400 tr/min ou 7200 tr/min. À l’heure actuelle, les disques durs se branchent toujours sur le port SATA de votre carte mère. Cela n’a pas changé. Le problème de ce type de disque, c’est que ce sont des petites bêtes fragiles et plutôt bruyantes. Cela s’explique assez facilement, car le chiffre correspond au nombre de tours que va faire votre disque : et plus ça tourne, plus ça fait du bruit. Il reste alors encore le taux de transfert d’un disque dur qui peut aller jusqu’à 150 mo/s. Pour améliorer ce taux de transfert, les fabricants ajoutent de la mémoire Ram pour stocker certaines informations. Cette mémoire Ram peut varier entre 64 et 256 Mo. Ce type de disque fonctionne avec une aiguille, comme pour un disque vinyle. C’est un mécanisme fragile qui n’aime pas être malmené. Il doit donc être déplacé le moins possible. Aujourd’hui soyons clair, ce type de produit n’a plus d’intérêt. Ils sont remplacés par des disques SSD. Ils ont le même mode de fonctionnement qu’une clé USB. Vous aurez cette fois deux types d’informations, à savoir la vitesse de lecture et d’écriture. En moyenne et à l’heure où j’écris ces lignes, les disques SSD proposent 500mo/s. En voyant ce chiffre, il vous est facile de comprendre que le gain et le confort d’utilisation est énorme. Un autre avantage indéniable, c’est qu’ils sont totalement silencieux et bien moins fragiles.

Depuis peu, il existe un nouveau type de disque dur. Cette fois, il ne se connecte pas sur le port SATA de votre carte mère, mais sur un port PCI de votre ordinateur. On passe alors cette fois à une vitesse de transfert de 3500mo/s. Si vous avez l’intention d’utiliser votre ordinateur pour jouer, je vous conseille de regarder les disques durs qui se connectent sur le port PCI. Pour de la bureautique, les disques SSD feront très bien l’affaire.

Comment bien choisir l’alimentation de sa carte mère ?

On regarde très souvent avec beaucoup d’attention le processeur ou la carte graphique. Cependant, on a trop souvent tendance à oublier que tout ce petit monde a besoin de courant électrique pour fonctionner. L’alimentation doit transformer du courant 220 V alternatif en 12 V continu. Basiquement, on pourrait croire que si un composant a besoin de 100 w pour fonctionner, une alimentation de 100 w suffira. Sauf que ce n’est pas le cas. On parle alors de rendement du boitier d’alimentation. Les modèles les plus haut de gamme proposent un rendement de 80 %. Donc pour reprendre notre exemple, si le composant a besoin de 100 w, l’alimentation consommera 125 w. Toujours à titre d’exemple, les alimentations vendues avec les tours ont un rendement de 65 %, ce qui veut dire qu’il consommera 154 w. Donc une alimentation bas de gamme fera grimper significativement votre facture d’électricité. Pour vous donner une idée, un processeur consomme en gros un peu moins de 100 w et peut monter pour les plus gourmands jusqu’à 150 w. Attention si vous êtes un adepte de l’overcloacking sachez que vous pouvez augmenter votre consommation de processeur de près de 50 %. Une carte graphique de base consomme autour de 250 w. Un disque dur ne consomme presque rien. Les ports USB également. Bref, si vous ne montez pas un pc de gamer, une alimentation de 375 w devrait suffire. Si votre budget vous le permet, n’ayez pas peur de surdimensionner votre alimentation, car contrairement à un radiateur de 400 w qui consommera 400 w, une alimentation de 500 w ne consommera que ce qu’elle a besoin. Sachez que la poussière engendre une surconsommation électrique. Donc comme pour l’ensemble des pièces de votre pc, un bon nettoyage de temps à autre est Obligatoire.

Toujours sur l’alimentation : en plus d’avoir un bon rendement, une bonne alimentation est une alimentation qu’on n’entend pas. Évitez les alimentations semi-passives, car le ventilateur se déclenche uniquement que lorsque la température devient trop importante et se met tourner à fond, pour faire chuter la température. Elle fait alors beaucoup de bruit. Mieux vaut donc préférer une alimentation avec un ventilateur qui tourne en continu, car le bruit sera certes continu, mais très discret. Vous finirez par l’oublier, j’en suis certain.

Quelles sont les différentes étapes pour bien monter sa carte mère ?

Vous venez de recevoir toutes les pièces que vous avez soigneusement choisies en épluchant pendant de longues heures les différents comparatifs. Il vous reste maintenant une dernière chose à faire : monter votre ordinateur.

La première chose à faire est d’installer votre processeur. N’ayez pas peur, c’est relativement simple. Vous avez une petite tige métallique que vous allez lever. Un capot va s’ouvrir. Placez votre processeur et repositionnez le capot. Vous allez devoir forcer un peu pour remettre la fameuse tige. L’étape suivante n’est pas beaucoup plus complexe puisque vous allez monter le ventilateur au dessus du processeur. En fonction de la marque et du modèle choisi, il peut être à clipser ou à visser. Ensuite, on reste dans les choses simples et faciles. On place la mémoire Ram. Attention elle a un sens et vous devez la pousser jusqu’à ce que les petits clips viennent bloquer les barrettes. Si vous n’avez pas prévu de remplir tous les emplacements, sachez qu’il y a un ordre. Pour le connaitre, il vous faut vous reporter à la notice d’utilisation du fabricant. L’étape 4 va consister à fixer la carte mère au boitier. Cette fois, c’est un peu plus compliqué car il va falloir positionner les ports extérieurs correctement sur le boitier. Une fois en place, il vous faudra encore mettre toutes les vis pour que votre carte mère reste bien en place. Vous devriez en avoir entre 7 et 10. On passe ensuite à la mise en place de la carte graphique. Fixez-la sur le port PCI choisi. Mais avant ça, il va vous falloir retirer le cache à l’arrière de votre boitier pour vous permettre ensuite, de pouvoir accéder aux connectiques. Il va vous falloir mettre une petite vis pour solidariser votre carte graphique à votre boitier. Rassurez-vous, on a presque terminé. On passe à la septième étape, la mise en place de l’alimentation, si vous avez pris une alimentation séparé. Sinon, on passe directement à l’étape branchement. Attention votre alimentation à un sens. Le plus gros ventilateur doit être positionné vers le côté extérieur du boitier. Étape 8, les branchements. Vous ne devriez pas avoir trop de mal à trouver quel câble va où, puisque toutes les branches sont différentes et sont équipées de ce qu’on appelle des détrompeurs. Ainsi, impossible de se douter sur le sens du branchement. Vous devriez avoir 4 câbles :

  • l’alimentation
  • USB 3
  • Hd audio
  • Jaud

Il vous reste encore une chose à brancher : votre disque dur. À vous de choisir sur quel port SATA vous souhaitez le mettre.

Voilà normalement tout est en place. Mais ne refermez pas encore votre machine. Il vous faut encore à vérifier que tout fonctionne bien. Branchez l’alimentation au secteur et appuyez sur le bouton On. Si tout va bien, les ventilateurs devraient tous se mettre à tourner. Sur certaines cartes mères, des LED peuvent s’allumer en cas de dysfonctionnement. Si c’est le cas, débranchez votre ordinateur de la prise secteur et restez appuyé sur le bouton “on” pendant une quinzaine de secondes. Vérifiez vos branchements et refaites le test. Tout est ok, vous pouvez fermer votre boitier et passer à l’étape : installation du système d’exploitation.