Mélatonine : les bienfaits pour la santé et conseils d’emploi

La mélatonine est une hormone naturelle élaborée par une petite glande au niveau du cerveau que l’on appelle l’épiphyse. Elle contribue grandement à l’endormissement et au réveil et existe aussi bien chez l’être humain que l’animal. Le cerveau pourra ainsi facilement gérer son horloge interne ainsi que le cycle de sommeil et de veille.

Il est tout à fait possible de prendre des suppléments de mélatonine étant donné qu’ils sont en vente libre depuis plus de vingt ans sur le marché. Mais quels sont les réels bienfaits de la mélatonine et quelle est la posologie à suivre ? Nous rentrerons dans les détails au fil de ce guide.

Les bienfaits de la mélatonine

Voici la liste des bienfaits de cette hormone naturelle.

La lutte contre les troubles du sommeil

Les français sont de plus en plus sujets aux troubles du sommeil. La faute au stress, à l’anxiété, au repas trop déséquilibrés… Il est toujours compliqué d’identifier clairement la cause de ces ennuis. La bonne nouvelle, c’est que la mélatonine ne vous fera pas de mal ! En effet, les suppléments à base de mélatonine existent depuis longtemps sur le marché. Ils aident à lutter contre l’insomnie et les difficultés à tomber dans les bras de Morphée en cas de décalage horaire notamment.

Des actions antioxydantes

Outre son rôle de régulateur de sommeil, la mélatonine a aussi une fonction antioxydante car elle va protéger les cellules saines de l’organisme de tous ces corps étrangers. Elle a une action bénéfique sur le système immunitaire et aide à se prémunir contre les cataractes, les cardiopathies ou autres maladies dégénératives.

Le ralentissement de la maladie d’alzheimer

Bien que cette maladie reste encore incurable jusqu’à ce jour, ses effets peuvent être ralentis si on prend un bon traitement. Une étude a prouvé que la prise de suppléments de mélatonine contribuerait à réduire la détérioration cognitive due à la maladie d’alzheimer.

Un anti-douleur naturel

Des revues scientifiques ont certifié que la mélatonine était une hormone capable de soulager la douleur. Elle est efficace en cas de migraine chronique, d’endométriose ou encore de fibromyalgie.

Autres bienfaits pour la santé

Une autre de ses vertus concerne la régulation de la pression artérielle et la favorisation de l’appétit chez les sujets souhaitant prendre du poids.

La dernière mise à jour date de :24 octobre 2018 14 h 46 min

Les conseils d’utilisation de la mélatonine

Aujourd’hui, on compte plusieurs sortes de suppléments en mélatonine. Il est donc important de choisir ses gélules en fonction du trouble de sommeil rencontré.

Il existe deux sortes de gélules : celles à libération immédiate et celles à libération prolongée. Les premières sont requises pour s’endormir plus rapidement. Les deuxièmes permettent de prolonger le sommeil. Les teneurs sont différentes et vont de 0,5 à 5 mg. Certains fabricants vont même jusqu’à dépasser cette dose pour améliorer le repos. Attention toutefois car cela peut engendrer des complications comme la migraine ou encore le déséquilibre hormonal. Il faudra faire attention à respecter les doses prescrites.

Outre cela, certains suppléments offrent d’autres ingrédients intéressants dans leur composition comme la vitamine B6, la théanine ou des extraits de plantes pour favoriser le sommeil.

La posologie idéale ?

Sachez tout d’abord que la quantité de mélatonine dans le corps dépend d’une personne à une autre. C’est pour cette raison qu’il est assez complexe d’évaluer une dose minimale ou maximale. Un bilan sanguin pourra être déterminant pour les sujets ayant un grand problème d’insomnie. Dans tous les cas, si vous voulez traiter un simple trouble de votre cycle de sommeil, vous devez prendre 2mg de comprimé à libération prolongée au moins 2h avant de vous coucher. Dans le cas où vous souhaitez vous endormir plus vite, il vous faudra entre 0,5 et 1 mg de gélule en libération immédiate 1h au moins avant d’aller au lit. Les médecins peuvent prescrire des doses allant de 3 à 5 mg pour un traitement plus complexe, tout en assurant un suivi régulier du patient.

Tags: