Endormissement : privilégiez le naturel

La plupart d’entre nous mènent une vie active, parfois trop, ce qui entraîne du surmenage. La fatigue se fait sentir et la perspective d’une bonne nuit de sommeil nous réconforte. Hélas, il s’avère que de temps à autre, sur des périodes plus ou moins longues, le sommeil tarde à venir. L’insomnie s’installe, la fatigue s’accumule et l’humeur s’en ressent. Alors bien sûr, il est facile de se ruer chez le médecin ou en pharmacie pour se faire prescrire un médicament contre l’insomnie. Mais le risque est que vous ne puissiez rapidement plus vous en passer, et que les somnifères en viennent à perturber le bon fonctionnement de votre cerveau. Saviez-vous que les facteurs les plus fréquents dans le cadre du trouble de l’endormissement sont le stress, l’inconfort, les mauvaises habitudes alimentaires et de vie en général ? Nous avons répertorié quelques méthodes naturelles pour vous aider à rejoindre les bras de Morphée.

Faites le choix d’une chambre propice au sommeil et d’une literie de qualité

La chambre doit être douillette, elle tient lieu de cocon dédié au repos et au sommeil. Elle doit être bien aérée chaque jour et l’espace ne doit pas être encombré, ni rendu stressant par la présence d’appareils électroniques ou d’un espace dédié au travail (pas d’écrans ni de dossiers de travail !).

La literie joue un rôle prépondérant. Le matelas doit être adapté à votre morphologie, à votre poids, il est garant d’un sommeil réparateur (n’hésitez pas à vous faire conseiller par un professionnel). Les draps devraient être idéalement en coton naturel, un matériau doux et léger qui absorbe bien l’humidité et qui prend rapidement la température du corps.

Le choix de la couette est très important pour garantir une bonne détente et un sommeil de qualité. Il est recommandé d’opter pour une couette naturelle dont le garnissage est en duvet d’oie ou de canard, naturellement anti-acariens, respirant et aéré, ce qui favorise l’endormissement. La couette naturelle est conçue pour garantir un bon sommeil en offrant un confort inégalable, s’adaptant aux besoins de chaleur, aux différentes saisons et températures.

Il est recommandé d’opter pour des valeurs sûres et de privilégier la fabrication française en évitant les contrefaçons des « pseudo » couettes naturelles. Jetez un œil sur le site de la Manufacture Castex : www.couette-castex.com, qui traite et travaille le duvet depuis 1870.

Enfin, sur le plan esthétique et psychologique, l’aspect gonflant et la légèreté de la couette naturelle incitent à rejoindre son lit, à la recherche d’un cocon douillet. On pénètre dans son lit, détendu à l’idée du (ré)confort qu’on va y trouver. Cet état de détente favorise fortement l’endormissement.

Ayez recours aux huiles essentielles

Les problèmes d’endormissement et de sommeil peuvent être combattus grâce aux huiles essentielles. Attention, l’huile essentielle est très concentrée et ses effets sont très puissants. Aussi, ayez la main légère : une à deux gouttes suffisent le plus souvent. Il est recommandé de ne pas les utiliser pures sur la peau, ni de les mettre dans le bain.

Déposez sur votre taie d’oreiller quelques gouttes d’huile essentielle de lavande. Calmante, anti-stress, elle vous apaisera et vous aidera à lâcher prise pour mieux vous endormir et plus rapidement. Utilisez le basilic exotique pour apaiser la tension, et si votre repas du soir était un peu lourd, il facilitera la digestion. Pensez à la camomille romaine qui réduit l’anxiété, diminue le stress et l’irritabilité. Enfin, la mandarine rouge, grâce à son parfum envoûtant, apaise les tensions et vous plonge dans un état favorable à l’endormissement.

visuel-endormissement-privilegiez

Surveillez votre alimentation

Les troubles du sommeil et l’insomnie ont parfois pour origine une mauvaise alimentation, des repas trop tardifs et trop lourds. Il arrive que nous manquions de certains nutriments et que nous en consommions d’autres en surabondance.

Nous vous recommandons de favoriser les protéines végétales qui sont peu concentrées en tyrosine, un « agitateur » qui contiennent du tryptophane, un acide aminé qui produit de la sérotonine, un neurotransmetteur du cerveau chargé de réguler l’endormissement. Par protéines végétales, on entend les pois chiches, les lentilles, le soja, le seitan et le tofu par exemple.

Privilégiez les légumes aux dépens des féculents comme le riz ou les pâtes, qui sont plus difficiles pour la digestion. Souvenez-vous que les repas du soir doivent être légers, le sucre doit être évité et notamment la vitamine C, les deux ayant pour effet d’exciter l’organisme. Ne faites pas l’impasse sur les oméga-3 contenus dans les fruits secs, les oléagineux et les huiles végétales. Ces acides gras (de bonne qualité) favorisent la circulation des informations entre les cellules du cerveau.

Consommez de bons glucides, c’est-à-dire des céréales complètes qui donnent au cerveau des sucres de bonne qualité pour l’aider à passer de l’état de veille à l’état de sommeil. Favorisez le magnésium et le calcium qui apaisent l’anxiété et optimisent la qualité du sommeil. Le magnésium est présent par exemple dans le chocolat noir (celui à plus de 70% de cacao) tandis que le calcium est contenu dans les brocolis.

Enfin, évitez le café et le thé le soir qui contiennent des substances actives qui stimulent le cerveau.

Ayez le réflexe des tisanes pour vous endormir

Bien avant que l’homme ne se soigne avec des médicaments issus de l’industrie pharmaceutique, il utilisait des plantes médicinales. De nos jours, on tend à se tourner de nouveau vers les plantes pour se soigner, car ces remèdes naturels ont fait leurs preuves.

Une des façons de se soigner au naturel reste la consommation de tisane : pour le sommeil, la valériane et la marjolaine favorisent l’endormissement. La valériane aide à lutter contre l’anxiété, elle apaise le système nerveux et elle calme le stress, responsable des problèmes d’endormissement. La marjolaine quant à elle présente des vertus hypnotiques et apaisantes. Elle participe aussi à calmer la tension nerveuse, ce qui favorise l’endormissement.

image-endormissement-privilegiez1

Oubliez les excitants

Quand on parle d’excitants, on pense au café et au thé, mais il n’y a pas que ces deux substances qui bloquent l’endormissement.

Un des premiers facteurs de l’éveil est la lumière, assurez-vous donc d’avoir bien fermé vos volets et que vos rideaux sont occultants. Faites en sorte de ne pas être dérangé par le bruit. Si vous habitez à proximité d’une rue où, même la nuit, beaucoup de véhicules circulent, investissez si vous le pouvez dans du double vitrage. N’hésitez pas non plus à dormir avec de simples bouchons d’oreilles, peu chers et efficaces pour vous isoler de toutes les nuisances sonores.

Évitez autant que possible les écrans avant d’aller vous coucher. Même si nous reconnaissons que cet exercice est difficile puisque l’écran est omniprésent dans nos vies, que ce soit notre smartphone, notre tablette, notre ordinateur ou notre téléviseur… Essayez durant l’heure qui précède votre coucher de vous détendre avec un bon livre, des exercices de méditation, des mots croisés.

Enfin, ne faites pas d’activité sportive dans les deux heures avant d’aller dormir.